FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Brèves de femmes

* 26 mai : Après les titres obtenus en 2011 et en 2012, les Lyonnaises ont remporté leur troisième Ligue des champions face à Wolfsburg (Allemagne) au bout du suspense (1-1, 4 tab 3). Voir l’article du Monde

Un triplé exceptionnel en une de L’Équipe, 3 millions de téléspectateurs devant la finale, mais la couverture médiatique des quotidiens reste encore frileuse.

Les Nouvelles News ont consacré un article dans le n° du 26 mai sur le manque de médiatisation des sportives.

* 11 février 2016 : Remaniement ministériel : Mais ils n’ont rien appris !

On croit que les choses bougent comme on dit, que les mentalités évoluent, les lois aussi… et puis régulièrement on tombe de haut. On dit : Ils n’ont vraiment rien appris ! Mais à quoi ça sert de se battre ? Les bras m’en tombent dit la Vénus de Milo, on la comprend !

Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat Feuilles d'automne 2014

Laurence Rossignol,

Le président a remanié son gouvernement. Il y avait une secrétaire d’Etat chargée des droits des femmes ; cette responsabilité (qui a fait des yoyos depuis Mitterrand entre Ministre de plein exercice et secrétaire d’Etat) a été confiée à la ministre de la famille, de l’enfance et… des droits des femmes. On ne savait pas trop sans doute où fourrer ces fichus droits des femmes. Qu’est-ce qui est le plus proche ? Ben… le ménage et les gamins. Naturel, quoi ! Et voilà le pire des stéréotypes pour les femmes qui se remet en route, que l’on croyait écarté enfin (à part quelques intégristes aussi bien cathos que musulmans). Mais ils n’ont rien appris ! Et c’est repartis pour les mouvements féministes et tout simplement des droits humains – qui ne sont plus, croyons-nous des droits de l’homme. On va encore se battre contre la bêtise. C’est ça le plus dur.

 

* 28 octobre : Examen du projet de budget Droits des femmes

La commission élargie chargée d’examiner le projet de budget « Solidarité, Insertion, et égalité des chances » de l’Etat pour 2016, dont est partie prenante le programme 137 (égalité entre les femmes et les hommes), entendait les Secrétaires d’État Ségolène Neuville et Pascale Boistard sur les choix budgétaires faits par le Gouvernement.

L’occasion pour les membres de la Délégation aux droits des femmes d’apprécier quelles sont les avancées et de rester exigeant-e-s sur les moyens alloués pour faire progresser l’égalité et reculer les violences.

* Le CESE a rendu son étude sur les forces vives au féminin lors de  la Séance plénière du 28 octobre

Etude présentée par Mme Claire Guichet au nom de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité, présidée par Mme Geneviève Bel

Alors que s’achève en novembre prochain la première mandature quasi paritaire du CESE devenu, grâce à la loi, l’assemblée constitutionnelle la plus féminisée (44 % de femmes y siègent), la DDFE choisit de mener une réflexion sur les forces vives au féminin en dressant un panorama inédit de la place des femmes dans les organisations de la société civile, telle qu’elle est représentée au CESE.
Le constat est sans appel : malgré une évolution législative favorable et un nombre de militantes et bénévoles en constante augmentation, la part des femmes dans les exécutifs des organisations ne progresse que très lentement et une division sexuée du travail persiste.
En effet, les organisations ne sont pas neutres : elles portent en elles des valeurs induites par la société. Sans mesures actives en faveur de l’égalité, elles sont naturellement enclines à reproduire les inégalités de genre en leur sein. Tendre vers la neutralité nécessite donc d’agir.
Au niveau de l’Europe, la Confédération européenne des syndicats (CES) mesure chaque année depuis 2008 les tendances de l’affiliation féminine dans les confédérations syndicales nationales.

En se basant sur les 40 confédérations pour lesquelles elle dispose de chiffres pour 2013 et 2014, l’enquête constate que l’augmentation du nombre d’affiliées permet de limiter la diminution du taux de syndicalisation général en Europe.

Mais peu de postes à responsabilités au féminin

Malgré un nombre de militantes et bénévoles en augmentation, et une part de femmes syndiquées qui tend à se rapprocher de leur poids sur le marché du travail, la participation des femmes aux exécutifs syndicaux ne progresse que très lentement. Et le nombre de dirigeantes reste en retrait par rapport à celui des dirigeants.

Voir l’article du Monde Les Décodeurs du 28 octobre 2015

* 19 octobre : Egalité professionnelle en Europe, perspectives historiques

15h00-17h00 Conférence de Laura Frader  •  Professeure d’Histoire •  Northeastern University • Boston (E.U, titulaire de la première Chaire Genre et égalité de la ComUE (communauté d’universités et d’établissements) Université Sorbonne Paris Cité

Université• Paris Descartes 45 rue des Saints-Pères• 75006 Paris
Bâtiment Jacob • 5ème étage • salle des thèses
Entrée libre

* 21 octobre : Colloque de la CLEF : « Je suis jeune, je vote, pourquoi pas vous ? » De 14h à 17h
« Je suis jeune, je vote, pourquoi pas vous? »

* 21 octobre 1945-21 octobre 2015: 70 ans de vote des femmes en France
Lancement du livret citoyenneté de la CLEF
Maison de l’Europe, 35-37 rue des Francs Bourgeois 75004 Paris

* Une femme, la Chinoise Youyou Tu a reçu le prix Nobel de Médecine 2015

partagé avec l’Irlandais William C. Campbell et le Japonais Satoshi Ōmura. Tous trois sont récompensés pour leurs découvertes de traitements contre les maladies parasitaires.

La chinoise Youyou Tu reçoit le prix Nobel pour un traitement, l’Artemisinin, qui a permis de réduire significativement la mortalité liée au paludisme. Youyou Tu est la 12ème femme à recevoir le prix Nobel de Médecine ou de Physiologie, sur 207 personnes récompensées depuis 1901.

En 2013, selon l’Organisation mondiale de la Santé, le paludisme a causé entre 367 000 et 755 000 décès. La plupart des décès surviennent chez des enfants vivant en Afrique, où chaque minute un enfant meurt du paludisme. La mortalité a toutefois diminué de près de 50% depuis 2000. En Afrique le taux de mortalité des enfants a diminué de 58% par rapport à 2000. L’utilisation de l’Artémisine, selon le comité Nobel, permet de réduire la mortalité de 20% en moyenne, et de 30% chez les enfants. Elle permet de sauver 100 000 vies par an.

* La députée PS Frédérique Massat devient la première femme à présider la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Elue jeudi 1er octobre, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle session parlementaire, elle est la première femme à accéder à ce poste.

La parité règne désormais aux présidences des 8 commissions permanentes de l’Assemblée nationale, puisque 4 sont présidées par des femmes : Elisabeth Guigou préside celle des Affaires étrangères ; Patricia Adam la Défense et Catherine Lemorton les Affaires sociales. Et maintenant Frédérique Massat les Affaires économiques. Cette dernière aura  cependant 4 vice-présidents masculins – c’est la seule commission avec celle de la Défense où tous les vice-présidents sont des hommes.

* Imposition à la source = surimposition des femmes

Communiqué du Laboratoire de l’égalité – 13 octobre 2015

Le 14 octobre s’est tenu à l’Assemblée nationale le débat sur la mise en place de l’imposition à la source à compter de 2017. « En l’absence d’une réforme fiscale de plus grande ampleur incluant notamment la suppression de l’imposition commune obligatoire des couples, cette mesure se traduira par une surimposition des femmes et renforcera encore davantage les freins à leur emploi, surtout pour les plus démunies.

La France est un des très rares pays de l’OCDE (avec le Luxembourg et le Portugal) où l’imposition commune des couples est obligatoire. Son corollaire, l’application du quotient conjugal, permet de diviser les revenus du couple en deux parts. Pour un couple aux revenus équivalents, le quotient conjugal n’a pas d’impact significatif. Mais pour un couple aux revenus inégaux, le quotient conjugal conduit à baisser fortement le taux d’imposition de celle ou de celui qui a le revenu le plus élevé, souvent l’homme, et à augmenter fortement le taux d’imposition de celle ou de celui qui a le revenu le plus faible, souvent la femme.

En outre, le quotient conjugal peut inciter les femmes aux faibles revenus, à ne pas reprendre le travail après une grossesse. L’arbitrage financier qui prend en compte les frais de garde d’enfant et le coût fiscal conduit en effet à considérer une reprise de travail peu intéressante sur le plan économique.

Le prélèvement à la source accentue ce phénomène. Appliquer le taux moyen d’imposition du couple aux revenus des deux conjoints se traduira mécaniquement par une surimposition du membre du couple au salaire le plus faible. Or 3/4 des femmes en couple gagnent moins que leurs conjoints !

Pour éviter la surimposition des femmes, pour lever les freins à leur retour à l’emploi, et pour préserver la confidentialité des revenus des conjoints de salarié-es, le Laboratoire de l’égalité demande l’imposition séparée des couples lors de la mise en place du prélèvement à la source.  C’est une mesure indispensable pour garantir l’égalité devant l’impôt des citoyens et citoyennes, marié-es, pacsé-es, célibataires, en union libre, en activité ou non. »

* Le droit d’asile n’est pas neutre du point de vue du genre

La CLEF dont REFH est membre, a adressé une lettre ouverte  au Président de la République François Hollande et aux ministres concerné-e-s par le Conseil européen  du 15 & 16 octobre réaffirmant que la crise des réfugié-es en Europe doit être vue d’après une perspective féministe.

Les femmes et les filles qui fuient des pays en guerre subissent diverses formes de violences masculines pendant leur trajet vers un pays d’accueil, ainsi que de multiples discriminations liées aux préjugés sur les femmes réfugiées et demandeuses d’asile. Cette lettre réaffirme les revendications qui ont été formulées collectivement à tous les gouvernements européens.

* Une femme, Ministre du travail  : Myriam El Khomri

La nomination au ministère du Travail de Myriam El Khomri en remplacement de François Rebsamen, est une bonne nouvelle. Avec cette nomination, « il y a maintenant davantage de femmes ministres que d’hommes, élément suffisamment rare pour être noté. »
FDFA espère qu’elle fera avancer l’égalité professionnelle et sera active pour l’emploi des femmes handicapées. FDFA va la contacter.

* L’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE) a  présenté le 25 juin 2015 à Bruxelles une nouvelle version de l’Indice d’égalité des genres 2015,  élaboré en 2012.

L’Indice d’égalité de genre (texte en anglais) est un outil destiné à aider à mesurer les différents aspects de l’égalité femmes-hommes dans le cadre et les objectifs politiques de l’Union européenne. Il fournit des informations sur la situation des pays en matière d’égalité de genre, et sur les écarts entre les femmes et les hommes dans différents domaines thématiques. Cet Indice est un instrument unique, étant donné qu’il couvre l’aspect multidimensionnel de l’égalité de genre tout en restant accessible et facile à utiliser. L’Indice est constitué d’une combinaison d’indicateurs du genre dans les domaines suivants : emploi, santé, argent, savoir, temps et pouvoir. Il compte également deux domaines supplémentaires : les inégalités corrélées et la violence.

Cette version mise à jour fournit des résultats pour chaque pays de l’Union européenne dans six domaines : le travail, l’argent, l’éducation, le temps, le pouvoir et la santé. Pour la première fois, un indicateur supplémentaire,qui fournit des données sur les violences à l’égard des femmes, sera présenté.

* Delphine Ernotte Cunci prend ses fonctions de Présidente de France Télévision.

Delphine Ernotte est des plus aptes à lutter contre les stéréotypes sur le petit écran. Elle a en effet toujours défendu des démarches volontaristes en faveur de l’égalité professionnelle (et l’égalité tout court) entre femmes et hommes à tous les niveaux. L’entreprise dans laquelle elle a passé toute sa carrière, Orange, a été en tête du premier classement de la féminisation des 120 plus grandes entreprises françaises.  Delphine Ernotte participe à de nombreux forums, discussions, réseaux pour améliorer l’égalité professionnelle.

* En 2016, Isabelle Kocher, 47 ans, deviendra la première femme à diriger l’une des 40 plus grandes entreprises françaises.

L’actuelle directrice financière de GDF Suez, sera en effet nommée mercredi 12 novembre numéro 2 du groupe. En 2016, elle prendra la tête du géant de l’énergie et deviendra ainsi la première femme à diriger l’une des 40 plus grandes entreprises françaises.

* Stop au harcèlement de rue

Le collectif Stop Harcèlement de Rue a une nouvelle affiche à proposer à la RATP. En reprenant les codes des publicités contre les incivilités dans le métro parisien, il a imaginé une campagne contre l’agression des passagères.

« Une agression sexuelle (frottements, attouchements…), dans les transports et ailleurs, est punie par la loi de 15.000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement », rappelle l’association sur sa page Facebook.  »

Alors que le Haut conseil à l’égalité femmes-hommes a rendu  un avis ce jeudi 16 avril sur le problème du harcèlement sexiste et des violences sexuelles dans les transports en commun, l’idée de détourner les affiches de la RATP s’est imposée à nous. »

campagneharcelementtransports350

* Libérez Asia BIBI !

La Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, incarcérée depuis juin 2009, vient de voir son appel rejeté  et sa condamnation à mort pour délit de blasphème confirmée.

Le courrier adressé à la Maire de Paris a porté ses fruits puisque Madame Anne Hidalgo a dévoilé le  17 Décembre à 16H15 sur le parvis de l’Hôtel de ville une bâche de soutien à Asia Bibi.

 

bache à l'hotel de ville pour libérer Asia Bibi

Nul ne peut admettre que boire de l’eau réservée aux Musulmans conduise une Chrétienne à la mort.

Nul ne peut  accepter que l’accusation de blasphème soit passible de mort. Asia Bibi est innocente !

Exigeons pour elle vie sauve, libération et acquittement !

Le 29 octobre,  a eu lieu une manifestation de soutien UN VERRE D’EAU A LA MAIN, POUR EXIGER LA LIBERATION IMMEDIATE D’ASIA BIBI
à l’ Esplanade des Droits de l’Homme du Trocadéro

Nous sommes solidaires de son mari et de ses enfants qui sont menacés, comme de tous les autres condamnés à mort pour blasphème,

qu’ils soient musulmans, ahmadis (musulmans considérés comme hérétiques et persécutés), chrétiens ou non croyants.

Nous sommes solidaires des Pakistanaises et Pakistanais qui soutiennent Asia Bibi malgré la menace terroriste.

* Election de Michaëlle JEAN au poste de Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, première femme à ce poste, le 30 novembre 2014.

D’origine haïtienne et de nationalité canadienne, Michaëlle Jean a été gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010.

En avril 2011, elle avait été nommée par Monsieur Abdou Diouf, au poste de Grand Témoin de la Francophonie pour les Jeux olympiques d’été de 2012, qui se sont déroulés à Londres.

* Salaires femmes-hommes : les jeunes diplômées demandent 5.000 euros de moins

* 142 universitaires lancent une « contre-pétition » pour dénoncer les « manifestations de sexisme sans équivoque » dans l’hémicycle.

Elles sont 142 universitaires, de toutes disciplines, de toutes tendances politiques, de toutes les régions de France et de la francophonie. Elles adressent une pétition au président de l’Assemblée nationale pour dire leur malaise face aux manifestations de sexisme dans l’hémicycle et dire leur « attachement inflexible aux valeurs d’égalité et de respect entre femmes et hommes ».

Lire le texte de la pétition

Cette démarche est une réponse directe à la tribune initiée en octobre par Henri Guaino et François Fillon « en faveur de l’un de leurs confrères récemment sanctionné pour comportement ouvertement sexiste, et signée par 142 députés désireux d’exprimer leur plein accord avec les points de vue affichés ».

Aux 142 signataires initiales de la pétition se sont déjà joints plusieurs autres universitaires, dont une quinzaine d’hommes.

Source Nouvelles news

* Casablanca célèbre l’égalité des droits

Malgré la stipulation de l’égalité des genres dans la constitution marocaine de 2011, les activistes déplorent le manque général d’acceptation de ce principe. Ils ont donc organisé un événement à Casablanca pour mieux faire passer ce message.

Le « Festival de l’Egalité », organisé le 25 octobre par l’Alliance civile pour l’application de l’Article 19, a été marqué par des spectacles musicaux et artistiques, des projections de films, des débats, des lectures de poésie et une exposition de produits fabriqués dans des coopératives exclusivement féminines.

L’objectif : Démontrer que la parité des genres aide tous les Marocains.

* Un an de prison pour une Iranienne qui voulait assister à un match de volley

Ghoncheh Ghavami, la jeune Irano-britannique arrêtée en juin à Téhéran après avoir avoir voulu assister à un match de volley masculin a été condamnée à un an de prison.

* La crèche Baby Loup est sauvée

La négociation de la dernière chance se tenait hier soir, 30 octobre,  à la préfecture des Yvelines.

Et, le miracle est arrivé! L’habilitation pour 38 berceaux est enfin accordée ; Laurent Brosse promet de revoir à la hausse les subventions dues par la ville de Conflans pour le fonctionnement de la crèche.
Mais ne relâchons pas notre garde car Babyloup a encore besoin de nous pour éponger ses dettes.
Vive Natalia et son équipe qui ont lutté courageusement
Vive leur combat pour le Droit des femmes , pour la Libre Conscience des enfants, pour la Laïcité!

A quand une loi pour éviter que ce drame qui a duré 5 ans, se renouvelle ailleurs.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF