Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

« Mon corps m’appartient »… Du contrôle à l’émancipation Strasbourg 17 novembre 2015

Régulièrement la municipalité de Strasbourg traite des violences à l’égard des femmes avec des intervenant-e-s de toute la France et un public nombreux.

Cette année, mille personnes s’étaient inscrites. Il y en eut un peu moins de présentes, les dramatiques évènements de Paris étant encore tout près. Mais l’immense salle du palais de la musique et des congrès, place de Bordeaux, semblait bondée !

Pendant cette journée, des féministes « historiques », telles que Florence Montreynaud (historienne, fondatrice des « Chiennes de garde ») ou Marie-Jo Bonnet (historienne également), et une génération nouvelle tout aussi motivée (comme Marilyn Baldeck, déléguée générale de l’AVFT, ou Mathilde Dubesset, historienne) se sont succédées.

Maudy à la tribune

Maudy Piot était invitée à présenter la situation si souvent cachée des violences envers les femmes handicapées, martelant une fois encore que 4 femmes handicapées sur 5 sont victimes de violences de tous ordres : physiques, morales, médicales, financières, institutionnelles etc. Elle a présenté à l’assistance deux extraits du film réalisé par FDFA et Catherine Cabrol, « Violences du silence », montrant huit cas de violences basés sur des faits réels. La discussion avec la salle a été passionnante.

La journée était organisée par Mine Günbay, adjointe au Maire, et animée par Eléna Suzat.

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page