Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

Le handicap, c’est pas à toi

Le 19/02/16.                        BILLET D’HUMEUR N°6.                       Olivier Manceron.

D’abord, c’est pas toi qui te l’est donné. La première fois que tu l’as rencontré, c’était un petit chiffre, tout gris, un petit pourcentage en bas de la carte de la MDPH. Un médecin ou deux se sont penchés doctement sur des tas de papiers et de formulaires compliqués. Et voilà, tu l’as attrapé. Après, t’as bien été obligé de t’y faire. Parce que les gens, eux, ils savent, ils connaissent ton handicap. Et si tu ne le comprends pas, ils te rajoutent tranquillement des petits problèmes insurmontables et des difficultés vicieuses pour qu’enfin tu comprennes, que tu mettes dans ta petite tête que t’en est une d’handicapée. Mais voilà, parce que toi t’oublie. Parce que toi, tu vis ta vie comme ça, à aimer ce que tu fais, à faire ce que tu sais bien faire, et surtout ce qui te plaît. Et toi, logique, tu te rends pas compte, t’es handicapée. D’ailleurs, c’est bien la preuve que tu l’es. Et si t’oublies, t’inquiètes pas, on va te le rappeler, sèchement, au prochain tournant, les « normaux », ceux qui normalisent les normes, ceux qui fixent ton prix « sur le marché de la bonne meuf », eux, ils t’attendent. Au prochain coin de rue, au prochain croisement, à la gare, au bureau, au supermarché, au guichet, à l’entrée de l’immeuble, au café, et… en famille, ils sauront te montrer qui ils sont, eux, les normatifs, les majoritaires, les normo-centrés. Là, tu te sentiras vraiment handicapée. Mais ce sera à cause d’eux ! Alors, n’oublie pas ! Toi, tu es cap ou pas cap, c’est tout ! Le handicap, c’est leur affaire.

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page