Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

Deux femmes au Panthéon

Deux femmes admirables Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz ont été tranférés au Panthéon le 27 mai.

Toutes deux de grandes résistantes, elles ont été inhumées avec deux hommes résistants Pierre Brossolette et Jean Zay lors d’une cérémonie très émouvante où le rôle des femmes dans la société a été mis en valeur.

Les associations féministes s’étaient beaucoup mobilisé depuis cet été pour que des femmes entrent au Panthéon, afin de marquer la reconnaissance du rôle des femmes et de mettre en valeur, à égalité avec les hommes, leur contribution à l’Histoire de la France

Mais nous sommes encore loin de la parité ! puisque jusqu’ici seules Marie Curie et Sophie Berthelot reposent au Panthéon, et conjointement avec leur mari. 4 femmes et 71 hommes !

Germaine Tillion (1907-2008) était chef du réseau de résistance du Musée de l’Homme. Elle a été arrêtée déportée au camp de Ravensbrück où elle se lie d’amitié avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Elle s’engage contre la guerre d’Algérie, s’élevant “contre la clochardisation du peuple algérien“, la torture pratiquée par l’armée française, et pour l’émancipation des femmes de Méditerranée. En 2004, avec d’autres intellectuels français, elle lance un appel contre la torture en Irak. Elle est une des six femmes Grand Croix de la Légion d’honneur.

Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), est chargé d’information et de renseignements dans la Résistance, dès juin 1940. Arrêtée, elle est déportée au camp de Ravensbruck où elle se lie d’amitié avec Germaine Tillion. Gardée à l’isolement pour pouvoir être utilisée comme “monnaie d’échange” – elle est la nièce du Général de Gaulle – elle est libérée en 1945. En 1958, elle s’engage dans le Mouvement ATD Quart Monde dont elle sera présidente de la branche française de 1964 à 1998. Elle lutte contre la pauvreté et l’exclusion et est à l’origine de la loi d’orientation contre la grande pauvreté qui sera  votée en 1998.

Femmes et Résistance : une exposition pour rendre hommage à toutes les résistantes

L’exposition Femmes et Résistance est destinée à rendre hommage aux femmes résistantes, connues ou anonymes, trop longtemps restées dans l’ombre et qui firent tant pour nos libertés.

Inaugurée  le 29 avril, date anniversaire du premier vote des femmes. Elle est d’abord présentée sur les grilles de l’Hôtel de ville de Paris, puis sur celles du Panthéon, quelques jours après l’entrée de Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz dans ce lieu.

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page