Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

Communiqué de presse à l’occasion de la semaine du travail des personnes handicapées

Le sujet en quelques chiffres :

  • En 2018, 2,8 millions de personnes en âge de travailler (soit 7% des 15-64 ans) sont reconnues handicapées
  • 988 000 personnes handicapées (soit 18% de la population handicapée) sont sans emploi contre 9% dans l’ensemble de la population
  • 59% des demandeurs d’emploi handicapés sont au chômage depuis plus d’un an (contre 48% dans l’ensemble de la population)
  • 8% des entreprises préfèrent payer leur contribution à l’Agefiph plutôt que de satisfaire à l’obligation d’employer 6% de personnes handicapées
  • 28% des travailleurs handicapés sont à temps partiel (contre 14% dans l’ensemble de la population)

Et – enfin une relative bonne surprise ! – 45% des travailleurs handicapés sont des travailleuses handicapées (contre 42% pour l’ensemble de la population).

Mais le caractère non genré des études sur le travail des personnes handicapées accroît l’invisibilité des femmes porteuses de handicap. C’est pourquoi il faut remarquer que les travailleuses handicapées sont dans l’ensemble peu formées et peu qualifiées, qu’elles sont plus à temps partiel, qu’elles occupent – faute de mieux – des postes en dessous de leurs compétences et de leurs capacités et que, par conséquent, leurs retraites sont beaucoup plus faibles que celles des travailleurs handicapés, ce qui les place trop souvent en-dessous du seuil de pauvreté.

FDFA exprime donc, à l’occasion de la semaine du travail des personnes handicapées, le souhait que les données dans ce domaine soient totalement genrées afin de faire apparaître les besoins spécifiques des travailleuses handicapées et qu’ils puissent être satisfaits.

Par ailleurs, les femmes étant moins bénéficiaires que les hommes de l’obligation d’emploi de 6% de personnes handicapées pour les entreprises d’au moins 20 salariés, FDFA demande que la parité soit rigoureusement appliquée dans le respect de cette obligation.

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page