Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

BILLET D’HUMEUR N° 59 par Olivier Manceron, 20/07/20.

« Le ciel est bleu, la mer est verte, laisse un peu la fenêtre ouverte », mais si tu peux, reste en alerte. Il suffira d’une crise et les vieux patriarches reprendront les commandes de notre société, abandonnée un instant à leurs dévoués démagogues et à leurs médiatiques « mensongologues ». Ils sauront à leur guise fermer les bouches insoumises.

Savez-vous qu’on obtient beaucoup d’un peuple, surtout si on le méprise ? Reste en alerte ! « Le ciel est bleu, la mer est verte ». Écoute le vent dans les haubans. Écoute les cris des goélands. Laisse la chaleur délier tes muscles trop serrés. Oublie ce que ta vie a de pesant et d’infini. Cherche l’instant. Gave-toi de lumière chaude à travers tes paupières, fermées sur le lac, sur les sommets enneigés ou sur les pins verts du bord de mer que la brise du soir fait frissonner. Les vacances suspendent un moment les combats flamboyants, les manifestations « lacrymantes », les indignations farouches et les rébellions fidèles. C’est la pause. La sueur sur le front ne coule que de la moiteur de l’été. Boissons fraîches, enfants riants, ombres bleues. Le temps nous passe entre les doigts de pieds avec le sable de la plage. On en oublie celui du sablier.

Reprenons les forces de renaître avec l’aube rose des jours de fête. Le combat nous attend. Goûtons cette veillée d’armes, ce temps de recueillement d’avant la bataille. Encore un petit mois d’accalmie et reprendra le tourbillon des trahisons, des lâchetés et des compromissions, des défaites devant le Covid et des courages furieux contre la mort.

Il suffira d’une deuxième vague et les barbus déraisonnables, les surréalistes grisonnants viendront nous expliquer qu’il faut plier la nuque, et pourquoi pas l’échine, devant les intérêts supérieurs de l’État et les pressions économiques internationales. Nos revendications seront justes mais auront perdu le bon « timing ». Nous serons handicapées en difficulté. Nous subirons des agressions iniques, conjugales ou autres. Nous justifierons d’une aide spécifique à mobiliser en urgence, alors nous n’aurons que de nouveaux numéros verts, de nouvelles plateformes d’appels spécialisées et des sites informatiques d’assistance immédiate, s’accumulant avec les autres numéros d’urgences anti-Covid, anti-violences, anti-enfances en danger, anti-souffrances méprisées.

Pendant ce temps, les politiques aux mains des intérêts supérieurs des richissimes potentats supranationaux se serviront de cette nouvelle crise pour donner un nouveau tour de vis aux peuples soumis et endeuillés. Il suffira d’une crise… Reste en alerte !

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page