Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

BILLET D’HUMEUR N° 35 par Olivier Manceron Le 20/07/18.

 

« On est les champions, on est les champions ! » Footaise ! Après avoir subi un mois de bacchanales vulgaires et de liesse nationaliste populaire, il a été nécessaire avant d’écrire ces lignes de laisser retomber ma colère. Une analyse distancée permet de résumer « le mondial » à une succession de grand-messes, célébrées à coup de milliards d’euros, sur l’autel de la Très Sainte Virilité. La galvanisation des foules masculines réalise une « Revenge foot » planétaire à la mesure de la grande vague de prise de parole des femmes lors du mouvement #Metoo.

Les puissances internationales, relayées par les dictatures les plus cruelles de la planète, ont orchestré un pèlerinage monstre à Moscou, à faire rêver les fanatiques religieux, de la Mecque à Fatima, du Allahabad indien au Qoyllur Riti péruvien.

« La virilité triomphe ! Nos « bleus » ont vaincus ». Ils gisent désormais surexposés dans les ostensoirs modernes des images médiatiques. Enfin, tout est à nouveau permis. Pendant la coupe du monde, les violences faites aux femmes augmentent de 38% quand l’équipe nationale perd un match. Les autorités britanniques, sachant que ces chiffres sont largement sous-estimés ont engagé en prévision du personnel spécialisé pour étoffer les services de police et d’urgences.

Lors du Mondial de 2006 en Allemagne, le gouvernement avait constaté sans broncher un arrivage spectaculaire de 63% de femmes prostituées en plus dans ses bordels légaux, sans se soucier de leurs provenances. En France, rien n’a été prévu. Au pays des « droits de l’Homme », rien ne peut arriver. Si 110.000 agents des services de police, déjà sous-payés et en burn out, ont été mobilisés pour l’évènement, ce ne peut être que pour protéger notre beau pays des méchants terroristes islamistes. « On a gagné ! »

Les femmes se taisent, enfin muselées par la violence rageuse des foules viriles alcoolisées, certaines de leur impunité. « Elles » n’iront pas porter plainte. « On a gagné ! » #Balancetonfoot répond à #Rienafoot et vient laver la petite honte acide que les prises de parole des femmes avaient fait planer sur la Sainte Virilité conquérante.

« Heil le Foot ! Le Sexisme Akbar ! » Les foules fanatiques des « supporters » se rassemblent autour du ballon rond comme les fidèles d’une immense église. On y prêche tous les fascismes revanchards xénophobes, homophobes et sexistes, imbibés de culture du viol. Le football n’est rien qu’une secte qui a réussi. Je reste en colère.

 

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page