Femmes pour le Dire,
Femmes pour Agir

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir,

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Adhérez ! Faire un don

8 mars : déclaration féministe du Comité femmes du Forum européen des personnes handicapées

8 Mars 2021 : Journée internationale des droits des femmes :
Femmes handicapées : une déclaration féministe

Nous sommes aussi des femmes !

En ce 8 mars, comme chaque année, nous élevons nos voix pour condamner les discriminations multiples et croisées que nous continuons à subir en tant que femmes, et pour exiger que la société et les pouvoirs publics adoptent un programme inclusif qui englobe la diversité des femmes sans exception.

Depuis que nous avons commencé à nous organiser il y a plus de deux décennies, nous, les femmes handicapées, avons dû proclamer à plusieurs reprises, chaque 8 mars, quelque chose qui va de soi mais qui est systématiquement négligé ; nous sommes aussi des femmes ! Nous sommes 19,2% de toutes les femmes et 60% de toutes les personnes handicapées mais, quoi qu’il en soit, pendant des décennies, nous avons été cachées sous le terme fourre-tout de « personnes handicapées », une expression qui semblait à tort couvrir et aborder toutes les questions mais qui a finalement rendu notre lutte invisible.

En outre, nous avons été longtemps exclues de l’agenda féministe parce que, semble-t-il, nos griefs ne s’inscrivaient pas facilement dans des revendications trop homogènes et monolithiques qui ne pouvaient être influencées par d’autres considérations extérieures au féminisme lui-même.

Nous nous sommes organisées dans le no-person’s land, en prenant des espaces des deux côtés et en sensibilisant à la réalité à laquelle sont confrontées des millions de femmes qui sont discriminées par une société dominée par les hommes qui, ne l’oublions pas, est également validiste.

Personne ne sait mieux que nous combien il est révolutionnaire – et essentiel – de revendiquer notre place de femmes dans une lutte dont le souhait ultime est précisément que cette revendication devienne un jour sans objet.

C’est pourquoi, ces dernières années, nous avons demandé que toutes les politiques publiques en faveur de l’égalité des sexes prennent en compte d’autres variables comme, par exemple, le handicap. De la même manière et suivant une double approche, toutes les politiques visant à promouvoir les droits des personnes handicapées doivent intégrer une approche fondée sur les femmes en raison de leur sexe…

Voir le texte complet

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plan du site
Haut de page