FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Ne jouons pas le jeu de l’Euro 2016 de football

BILLET D’HUMEUR N° 10.                        Olivier Manceron.     Le 20/06/16.

 Depuis le début de l’EURO 2016 de football, d’où vient cette désagréable impression de malaise devant les montagnes d’images, de sons et de phrases qui nous écrasent ? On se sent au bas d’une falaise à se promener en regardant le ciel si haut, si dangereusement haut. Les enfants à l’école et dans la rue, s’habillent aux trois couleurs et s’en peignent le visage, des drapeaux flottent aux balcons, les commerçants décorent leurs vitrines et les foules vrombissent de rage dans les cafés à l’heure des matchs.

On ne se reconnaît plus dans les gens. Nos concitoyens se sont laissés pousser des crêtes de coq ridicules sur le sommet du crâne et avancent en bandes tonitruantes. C’est peut-être mieux qu’une corne de rhinocéros, mais ça fait peur. Au fond, ce n’est pas si différent. Et tout ça pour ce qui n’est pas un événement ! Qui se souviendra dans 10 ans des noms de ces héros des stades qui se ressemblent tous comme des gouttes d’eau, à part la couleur des maillots. De vieux aficionados parleront encore d’une poignée d’entre eux, mais les coupes du monde effacent les coupes d’Europe que gomment les Jeux Olympiques. Il ne reste plus que l’enthousiasme grégaire, déposé en fines couches successives de strates de sexisme sédimentaire dans les esprits embrumés des adultes éméchés et dans les cerveaux fragiles de nos marmots.

De quel culte relèvent ces dieux du stade, virils, normés, quasi militarisés ? Les enfants affichent au-dessus de leur lit leurs effigies dans un consensus universel étonnant ! Ces dieux sont ceux de la religion de la virilité guerrière destructrice. Notre Terre, symbolisée par le ballon, est une chose précieuse. Ils se la disputent en la frappant avec acharnement. Nos garçons seront encore et toujours éduqués à être d’excellent frappeurs, de joyeux cogneurs dont l’audace et la violence pourront leur accorder gloire et fortune.

Ne jouons pas le jeu. Ile est fait pour « normer » le monde, stéréotyper les individus, assigner les gens à leur image corporelle ! Ils deviennent des choses. « T’es un homme si t’es le plus fort et une femme si tu es la plus belle ! » Nous, les autres, les petits yeux, les sans dent, ceux qui depuis toujours savent qu’ils sont « carton rouge » dans leur société de vainqueurs, ne leur faisons pas l’honneur de les regarder et d’applaudir à leurs exploits frelatés.

Ne vous sentez pas obligés d’être fiers de leurs victoires. Leurs gloires sont construites sur vos disgrâces et leurs fortunes sur vos fins de mois difficiles. Le foot ? Rien à foot !

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF