FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Marthe Gautier, officière de la Légion d’Honneur

  • claire desaint
  • 25 novembre 2014

Article paru sur le site de Femmes et sciences

Marthe Gautier, co-découvreuse de la trisomie 21 avec Jérôme Lejeune et Raymond Turpin, a été décorée le 16 septembre 2014 par Claudine Hermann, Professeure honoraire de physique à l’École Polytechnique et membre fondatrice de l’association Femmes & Sciences.

 Marthe Gautier a été élevée directement au grade d’officier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur à l’Hôpital Trousseau où avait été faite la découverte.

Découvrez le parcours de Marthe Gautier et un très beau portrait interview réalisé par Wax Sciences.

Marthe Gautier (née le 10 septembre 1925) est une femme médecin française, spécialisée en cardio-pédiatrie et principale actrice de la découverte, en 1959, du chromosome surnuméraire responsable de la trisomie 21 (ou syndrome de Down), en collaboration avec Raymond Turpin et Jérôme Lejeune1,2.

Toutefois, il existe une polémique sur l’attribution de la découverte. Marthe Gautier reproche en effet à Jérôme Lejeune de s’en être attribué l’entière paternité, sans préciser que le travail de laboratoire était le sien, son nom était second sur la publication des Comptes rendus de l’Académie des sciences en 1959.

À Denver, en avril 1960, la maladie sera dénommée trisomie 21, et la mise en évidence de l’anomalie chromosomique attribuée à Jérôme Lejeune. Marthe Gauthier écrira : « Je suis blessée et soupçonne des manipulations, j’ai le sentiment d’être la « découvreuse oubliée » ».

Marthe Gauthier a raconté comment elle avait été mise à l’écart par le professeur Turpin, chef du service où elle travaillait, et par Jérôme Lejeune, qui se serait arrogé les honneurs de la découverte. En effet, alors que l’ensemble de l’article reposait sur des travaux qu’elle avait initiés et réalisés techniquement, elle n’est apparue qu’en deuxième place dans l’ordre des co-signataires de la publication de 1959.

Le Comité d’éthique de l’INSERM a émis un avis en juillet 2014 rappelant le rôle décisif de Marthe Gautier et prenant appui sur cet exemple pour rappeler les règles internationales actuellement admises pour les publications scientifiques et la position des auteurs. L’avis précise que « l’histoire des découvertes n’est pas identique à l’histoire des sciences, et les processus de validation des connaissances restent très différents. L’approche technique est une condition nécessaire à la découverte – rôle clé de Marthe Gautier ; mais bien souvent il faut la prolonger pour en faire émerger la reconnaissance – contribution première de Raymond Turpin et par la suite de Jérôme Lejeune. La découverte de la trisomie n’ayant pu être faite sans les contributions essentielles de Raymond Turpin et Marthe Gautier il est regrettable que leurs noms n’aient pas été systématiquement associés à cette découverte tant dans la communication que dans l’attribution de divers honneurs ». (source Wikipedia)

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF