FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Lettre à Christiane Taubira après le jugement au Tribunal d’Angoulême

Christiane Taubira a été saisie après un jugement incroyable au Tribunal correctionnel d’Angoulême relaxant les 5 auteurs avoués d’un viol collectif.

Au tribunal correctionnel d’Angoulême le 24 juin, 5 hommes ont tous été relaxés alors qu’ils comparaissaient pour le viol collectif d’une femme de 22 ans, déficiente mentale et placée sous curatelle renforcée. Malgré qu’ils aient avoué les faits et sous prétexte que la « conscience de l’absence de consentement de la victime » n’était pas établie.

Une lettre de protestation a été adressée à Madame Christiane Taubira, Garde des sceaux, à l’initiative d’Osez le féminisme, avec le soutien de nombreuses associations. REFH a signé la lettre demandant que la loi soit appliquée, d’autant plus que cette jeune femme est en situation de vulnérabilité. Les associations demandent que les magistrats soient formés au traitement des violences sexuelles afin qu’il n’y ait plus cette banalisation de la violence sexuelle.

Voir la lettre adressée à Christiane Taubira.

Depuis, le 1er juillet, le parquet et les parties civiles ont interjeté appel.

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF