FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

Lettres à Amnesty International contre la décriminalisation du proxénétisme

Malgré les courriers et pétitions, Amnesty International a finalement voté, le 11 août 2015,  une résolution pour dépénaliser tous les acteurs de la prostitution, notamment les acheteurs et proxénètes,

Exception  : des mesures « non discriminatoires » d’interdiction du racolage pourront être maintenues ; l’article 13, en toute incohérence prévoit que « Les États peuvent imposer des restrictions légitimes à la vente de services sexuels, dans la mesure où ces restrictions respectent le droit international relatif aux droits humains, ce qui implique en particulier que ces restrictions aient un but légitime, qu’elles soient prévues par la loi, qu’elles soient nécessaires et proportionnelles au but légitime recherché et qu’elles ne soient pas discriminatoires. »

Voir le texte de la résolution

FDFA a signé la lettre de CATW (Coalition against trafficking in women) à AMNESTY, le 17 juillet 2015, s’élevant contre leur proposition de faire décriminaliser le proxénétisme et l’achat de sexe, lors d’une réunion de leur Conseil international, le 5 août à Dublin.

Voir le site de CAT (Coalition against trafficking in women)

COMMUNIQUE DE PRESSE INTERNATIONAL

Revue de presse des réactions dans le Courrier de la Marche mondiale des femmes

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF