FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

LES DOUX NIDS DU MACHISME : le Tour de France

  • claire desaint
  • 5 juillet 2017

Dites-moi, vous, vous avez l’habitude de vous promener avec un verre rempli d’urine ? Non ? Ah, vous n’êtes pas un suiveur du Tour de France, ça se voit. C’est tellement plaisant d’envoyer le contenu sur une jeune hôtesse qui pour 2000 euros la saison distribue des mini-saucissons à une horde de beaufs qui la traitent de radine, salope et autre connasse pour en avoir plus. Et « Je te mettrais bien ma saucisse » pour la poésie…

Et vous, Monsieur, vous voudriez tant que votre fille soit aux premières loges et qu’on la reconnaisse à la télé ; sachez qu’il y a la façade et l’envers du décor. Un coureur (du Tour !) s’est fait remarquer, Jan Bakelants de son nom propre (peu importe sa nationalité). Il est obsédé par le porno qui lui permet de supporter son abstinence sexuelle. Enfin presque, car il n’oublie pas de sortir avec un paquet de préservatifs : « on ne sait jamais où les hôtesses vont sortir ». Alors si votre fille veut éviter le champion, qu’elle reste à l’hôtel !

Eh oui ! le Tour est un lieu privilégié pour le sexisme ordinaire, le sexisme d’affaires, le machisme institutionnel. « Sur le Tour, les femmes sont (encore) cantonnées aux rôles secondaires » titre un magazine. Ou à pas de rôle du tout.  Les postes à responsabilité sur le Tour sont occupés par quatre hommes pour quatre places… de direction. Idem pour le jury où sur quinze membres on dénombre deux femmes. Le commentaire sportif reste encore une forteresse imprenable, les hommes ont le monopole de l’analyse. Aucune directrice sportive, aucune mécanicienne, de rares soigneuses. Allez plutôt voir aux ressources humaines ou au service médical.

cyclistes et femmes donnant de l'eau dan sla caravane publicitaire

Photo AFP

Ne désespérez pas. On nous dit que dans la mécanique auto c’est bien pire ! Genre Dakar où ce sont « des brutes » disent des jeunes filles certainement bien éduquées ! Et alors si vous voulez parler du foot ! mieux vaut ne pas en parler, c’est plus prudent et c’est bien pire !

« T’as remarqué, Papa, à la télé dans les talk-shows, les premières rangées du public c’est toujours des jeunes filles jolies, souriantes et si possible avec un décolleté ». Qui dit ça ? Le fiston d’Edouard Martin, eurodéputé socialiste qui veut sanctionner les propos sexistes, misogynes et non-égalitaire. Là aussi ? Au Parlement ? Papa le dit : « Le monde éduqué, le monde instruit, le monde cultivé, est aussi sexiste et misogyne que n’importe quel être humain »… (On dit aussi que la violence envers les femmes n’a pas de milieu social privilégié). Le même papa précise que les femmes sont parfois traitées comme « une marchandise », « un produit de vente » à la télévision ; et le CSA ne réagit pas !

Résumons-nous : Tour de France – Dakar – Foot-ball – Parlement européen ou autre… même combat, à mener bien entendu car « c’est pas gagné ! »

par Alain Piot, administrateur de FDFA

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF