FDFA

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir

Femmes handicapées, citoyennes avant tout !

06/04/2016 : Alain Piot : VOTE ET SEMELLES AU PALAIS BOURBON

Le 6 avril 2016, après plus de deux ans de débats parfois houleux,  après de multiples va-et-vient entre l’Assemblée Nationale et le Sénat de la République, la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées a été définitivement adoptée. Un dicton populaire prétend que « les chiffres parlent d’eux-mêmes ». En ce qui concerne cette séance, qui fera certainement date, le discours des parlementaires s’entend à la semelle de leurs chaussures :

Député.e.s élu.e.s à l’Assemblée Nationale : 577

Votant.e.s : 87

Votant pour la proposition de loi : 64

Votant contre la proposition de loi : 12

S’abstenant : 11

Et les 490 manquants, soit 980 semelles, où étaient-ils ? « Mais chez les putes ! » aurait dit un.e humoriste. Ce n’est pas drôle ! Leurs chaussures ont parlé d’elles-mêmes. Elles ont dit tout l’intérêt qu’elles.ils  portent à ce problème qui met en jeu la dignité des femmes, l’égalité des femmes et des hommes, qui met en lumière la domination masculine, la violence masculine.

Les médias, en partie grâce aux député0e0s, ne retiendront qu’une disposition : la pénalisation des clients, dans un texte qui comporte bien d’autres choses dignes d’intérêt !

On nous dira : Mais ça se passe toujours comme ça… Lorsque le résultat est acquis d’avance, les groupes parlementaires envoient leurs hallebardiers présenter les arguments du groupe et ça suffit ! Oui mais justement la quasi-totalité des groupes, après avoir présenté les arguments officiels, disaient laisser leurs membres se déterminer et voter en conscience. Les membres en questions étaient pourtant dispersés dans la nature ! On ne saura jamais qui a voté quoi, le vote à main levée ne le permettant pas.

Pour voter la dernière loi de finances, elles.ils étaient quand même 564 sur 577. Là c’est du sérieux, n’est-ce pas ? Il est vrai que le vote est alors « solennel ».

Aimeriez-vous apporter un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Objectifs de l’association

L'association FDFA réunit des Femmes et des Hommes en situation de handicap quelle que soit leur singularité. Son but lutter contre la double discrimination d'être femme et handicapée. Son objectif : crier haut et fort que nous sommes des femmes et des citoyennes avant d'être "handicapées".

Ce site a été réalisé avec le financement du Conseil régional d'Ile de France et de la Fondation MAAF Assurances logo ile de france Logo FondationMAAF